Telenet.be
 
 
 
 

Information sur la dette

 
 

Ratio De Dette Nette

Ratio De Dette Nette

À l’occasion du Capital Markets Day de décembre 2018 – avec mise à jour fin octobre de l’an dernier, lorsque nous avons renforcé notre politique de rémunération de l’actionnaire – nous avions confirmé notre cadre de ratio de levier, à savoir un ratio de Dette nette totale sur Adjusted EBITDA consolidé annualisé maintenu à 3,5x-4,5x (« net total leverage1 »). En l’absence d’acquisitions majeures et/ou de changements significatifs au niveau de l’activité ou du cadre réglementaire, nous entendons rester proches du point médian de 4,0x en maintenant un niveau attrayant et soutenable de rémunération de l’actionnariat. Cela inclut à présent un dividende brut plancher par action de 2,75 €, ce qui représente le haut de la précédente fourchette de 50-70 % de taux de distribution en pourcentage du flux de trésorerie disponible ajusté. Au 31 décembre 2020, notre ratio d'endettement net total était de 4,1x, un chiffre en très légère hausse par rapport au 30 septembre 2020. Ceci reflète le paiement du dividende intérimaire en décembre 2020 (150,0 millions €) ainsi que l'impact du traitement comptable susmentionné des droits de diffusion du football belge et de certains contenus premium sur notre Adjusted EBITDA.

Notre ‘net covenant leverage2’, tel que calculé dans le cadre de la facilité de crédit de premier rang modifiée 2020, diffère du ‘net total leverage’ et n’inclut pas (i) les passifs de location-financement, (ii) les éventuels passifs à court terme liés au financement par le fournisseur, mais inclut (iii) le ‘Credit Facility Excluded Amount’ (à savoir le montant le plus élevé entre 400,0 millions € et 0,25x l’Adjusted EBITDA consolidé annualisé). Notre ‘net covenant leverage’ s'établissait à 3,0x au 31 décembre 2020, ce qui est aussi un rien plus élevé par rapport au trimestre précédent. Notre ratio de dette nette actuel prévu par convention (‘net covenant leverage’) est sensiblement inférieur à la ‘springing maintenance covenant’ de 6,0x et au test de ratio d’endettement de 4,5x ‘net senior leverage’. Cependant, la maintenance covenant précitée s'applique uniquement dans le cas où nous utiliserions 40 % ou plus de nos facilités de crédit renouvelables. Au 31 décembre 2020, nos facilités de crédit renouvelables étaient entièrement inutilisées, comme indiqué précédemment.

Pour le calcul de notre ratio de levier (net total leverage et net covenant leverage) au 31 décembre 2020, nous référons au Investor & Analyst Toolkit du 4ième trimestre de 2020.

(1) Le ratio du levier total net est la somme des emprunts et dettes financiers courants en non-courants moins trésorerie et équivalents de trésorerie, comme indiqué sur le bilan de la société, divisé par l'Adjusted EBITDA annualisé consolidé des deux derniers trimestres. Dans son bilan, la dette de Telenet en USD a été converti en € sur base du taux de change EUR/USD du 31 décembre 2020. Comme Telenet a conclu des contrats dérives afin de fixer le taux d'intérêt flottant et le risque du taux de change, les montants fixés en € étaient de 2.041,5 millions € (Term Loan AR de 2.295,0 millions USD) et 882,8 millions € (Senior Secured Notes venant à échéance en 2028 de 1,0 milliard USD). Pour le calcul de son ratio d'endettement net total, Telenet utilise les montants fixés en € vue le risque économique sous-jacent. Le ratio du levier total net est un critère non-GAAP au sens de la ‘Régulation G’ de la Securities and Exchange Commission américaine.

(2) Le ratio du levier covenant net est calculé selon la définition de la Facilité de Crédit Senior 2020 modifiée, c.-à-d. en divisant la dette nette totale (sur base des montants fixés en € comme mentionné ci-dessus), à l'exclusion (i) des prêts d'actionnaires subordonnés, (ii) des éléments d'endettement activés sous les indemnités de clientèle et d’annuités, (iii) de tout contrat de location-financement conclu le 1er août 2007 ou avant cette date, (iv) de toute dette dans le cadre de la location du réseau conclue avec les intercommunales pures, (v) de tout passif lié au financement du vendeur, y compris (vi) le Montant de la Facilité de Crédit Exclu (qui est le plus élevé entre (a) 400,0 millions € et (b) 0,25x de Consolidated Annualized EBITDA), divisé par l'Adjusted EBITDA annualisé consolidé des deux derniers trimestres.